Le plus souvent, on a très envie de voir aboutir son projet couture quand on en a un ! Mais il ne faut pas croire. Il y a aussi ces moments, où, avouons-le, on est devant sa machine à coudre et… il ne se passe strictement rien /o\.

.

Mais pourquoi procrastiner,
surtout quand on n’a jamais beaucoup de temps devant soi ???

.

Dans mon cas personnel, c’est très simple :

1) Et bien justement je n’ai pas beaucoup de temps devant moi… et je le sais.

Le temps que je sorte les tissus, la paire de ciseaux, les aiguilles et les gabarits. Que je dessine et découpe. Que je bâtisse. Et et … trop tard, la vie reprend ses droits : retour des enfants, courses, repas, ménage, etc, tout ce que vous voulez d’intendance ultra chronophage et tellement enthousiasmante parfois qu’on ne peut refuser !! #adieu

2) Halala. Je n’ai pas encore vraiment choisi ce que je veux confectionner.

Au choix :

– j’ai pas encore choisi le thème, l’accessoire ou… les deux
– J’hésite entre cet assortiment de tissus là ou celui-ci. Ou non cet autre pourrait être pas mal aussi !!

Trop de choix tue le choix parfois. Je ne vais jamais réussir à trancher.

 3) Je vais faire un petit tour sur Twitter pour voir si j’y suis !

Ah bah oui tiens, j’y suis ! Et les gens/copains/RS-addicts aussi, dis donc ! OMG on me parle !!! Je DOIS répondre, au moins par politesse ;)

4) Je viens de me rendre compte que la canette de ma machine est presque vide…

Ce qui me chagrine beaucoup, sachez-le.

Je sais que la loi de Murphy s’applique ici. Ça va encore être dans la dernière ligne droite qu’il va falloir refaire la canette et … l’idée me paralyse (ou plutôt la flemme, d’accord). Inutile de chercher à contourner le problème ! La seule solution serait… d’avoir une 2ème machine à coudre !

5) Mince, je n’ai pas posté sur FB depuis longtemps.

Que faire, quoi poster, … omg je ne comprends pas ce réseau social. Que faire ??? #adieu

6) Mon idée couture est TRES compliquée. Arg

J’ai peur de ne pas y arriver, je réfléchis par quel morceau l’attaquer. (Enfin le mieux serait de lister les étapes hein !)

7) On m’a demandé de coudre un ourlet…

Et en terme de créativité, c’est pas ce qu’il y a de plus sexy. Alors, je traine devant ma machine en espérant qu’un miracle se produise : l’ourlet s’est fait tout seul, youpi !

8) Mes enfants sont dans les parages.

Et ils me guettent. Si !!! Dès que je vais m’approcher de la machine à coudre, ils vont me demander de monter sur mes genoux. Pour coudre c’est tout de suite moins pratique. Quelqu’un pour leur dire ?

9) J’ai envie de m’attaquer à mon projet… tricot !

Ou peinture ou travail du bois, etc. Oui là tout de suite maintenant. Ça ne peut presque pas attendre, je ne pense qu’à ça. héhé.

10) J’ai fait un raté-couture.

Comment dire. J’ai fait un gros trucs bien crade : le fil s’est emmêlé et fait un gros-paté-tout-moche à la place d’une jolie couture bien nette, bien propre. Il faudrait que je défasse tout ça et que je recommence… heuuuu il y a quoi à la télé ? ou encore « allô Mamie » ?

.

J’ai oublié quelque chose ?
Je suis sûre que vous vous êtes reconnu(e). Allez, avouez-le ! ;)